Le Master en fiscalité

0
740
mortar board & diploma on white

Le Master est un diplôme de deuxième cycle universitaire qui permet aux étudiants d’atteindre le niveau bac+5 et de valider 300 crédits. Lors d’une formation de deux années, soit quatre semestres, les étudiants se spécialisent. Un master fiscalité les forme aux métiers de la fiscalité et de la comptabilité. Très adapté aux besoins des entreprises, le master fiscalité est une formation exigeante, diplômante et professionnalisante. Dispensé au sein des universités ou en école spécialisée, il prépare les étudiants à l’insertion dans le monde professionnel. Le master fiscalité n’existe pas dans cette dénomination. La fiscalité est intégrée à l’enseignement en Master droit , master droit des affaires ou en maîtrise de droit des affaires principalement. La fiscalité se retrouve dans des cursus spécialisés dans le droit privé comme dans le droit public. L’offre de formation droit est vaste !

Vous pouvez suivre un master fiscalité dans une faculté de droit à l’université, privée ou publique, un institut de formation .

Comment intégrer un master fiscalité ?

Un master fiscalité s’intègre généralement sur dossier de candidature et demande certains prérequis de formation. Pour l’entrée dans certaines formations, on demande au candidat de passer un test écrit ou un entretien de motivation. D’autres écoles sélectives peuvent vous faire passer un examen.

Vous devez obligatoirement posséder un diplôme de niveau bac+3, de type licence ou bachelor :

  • licence de droit ou bachelor de droit
  • licence ou bachelor de fiscalité
  • licence ou Bachelor de comptabilité
  • licence ou Bachelor de commerce
  • licence professionnelle dans un des domaines précités

La procédure d’admission varie selon chaque école, vous devez vous renseigner auprès d’elles.

Au-delà des personnes ayant une base de formation économique et sociale, grâce aux passerelles, certains profils issus d’une formation scientifique peuvent intégrer les écoles de droit où sont dispensés les masters fiscalité.

Si vous êtes déjà un professionnel et exercez dans le domaine fiscal, vous pouvez aussi valider vos connaissances par une VAE: Validation des Acquis de l’expérience. Vous pouvez aussi intégrer un master droit dans le cadre de la formation continue des professionnels.

Pour choisir votre master fiscalité :

  • aller visiter la structure, son campus, rencontrer les étudiants et l’équipe pédagogique
  • assurez-vous de pouvoir intégrer la formation avec le diplôme que vous avez
  • réfléchissez à votre spécialité, ce que vous voulez faire de ce master, de quelle profession il va vous ouvrir les portes

Quel est le programme d’un master fiscalité ?

En deux ans, les étudiants en master fiscalité sont formés à tous les enjeux liés à la fiscalité, autant au niveau du droit, que du commerce ou encore de la gestion financière. En ce qui concerne les matières étudiées, elles peuvent varier en fonction des établissements. Néanmoins, on trouve de nombreuses matières communes, telles que :

  • fiscalité des sociétés
  • économie gestion
  • droit fiscal des affaires
  • droit administratif
  • environnement fiscal
  • fiscalité des entreprises
  • fiscalité appliquée
  • informatique
  • management
  • ressources humaines
  • sciences politiques
  • analyse financière
  • gestion financière
  • contentieux fiscaux
  • fiscalité internationale
  • anglais professionnel
  • droit fiscal
  • droit des entreprises

Au sein de certaines formations vous pourrez choisir une spécialisation ou une mention complémentaire. Les formations en droit et en fiscalité sont souvent dispensées par des professionnels du milieu qui vont vous faire bénéficier de leur expertise et définir une méthode pédagogique pour vous former au mieux aux métiers de la fiscalité.

Certaines écoles proposent des programmes et parcours internationaux, durant un semestre par exemple. Parfois, votre école vous proposera cette formule dans le cadre d’un partenariat avec une université étrangère. Une bonne manière d’ajouter la mobilité européenne ou mondiale à votre CV.

Un stage de fin d’études vient renforcer la formation et confère aux étudiants une expérience professionnelle en entreprise. Dans certaines écoles, vous pourrez vous former au master fiscalité, non pas en formation initiale comme la plupart du temps mais en alternance. Vous passerez ainsi une partie de votre cursus dans une entreprise d’accueil.

Le master est un diplôme qui se valide par la rédaction d’un mémoire et la présentation d’une soutenance en lien avec celui-ci.

Que faire après un master fiscalité ?

Un master fiscalité permet aux étudiants de valider un diplôme de haut niveau, généralement suffisant pour commencer une carrière professionnelle. L’insertion professionnelle des étudiants ayant suivi cette formation est bonne. Après un master fiscalité, vous serez capable de : gérer un contentieux fiscal, conseiller une entreprise sur la gestion de sa fiscalité et l’aspect financier, faire de la gestion de patrimoine, etc. Vous pourrez travailler dans un cabinet d’avocats auprès des collectivités territoriales, en tant que consultant indépendant, dans le service juridique d’une structure, dans une administration fiscale, etc.

Cependant, il reste possible de poursuivre en mastère spécialisé, permettant d’acquérir une double-compétence. Vous pourrez aussi intégrer un master professionnel ou un doctorat.

En ce qui concerne les débouchés métiers, vous pouvez trouver :

  • avocat d’affaires
  • avocat fiscaliste
  • juriste d’entreprise
  • directeur fiscal
  • fiscaliste
  • notaire
  • expert-comptable
  • responsable de services fiscaux d’entreprises
  • conseiller en gestion de patrimoine
  • enseignant chercheur ou professeur dans le domaine du droit et de la fiscalité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom s'il vous plaît