Modèle de réussite : Martin Bouygues

0
366

Martin Bouygues, né le 3 mai 1952 à Suresnes (Seine), est un homme d’affaires et un dirigeant d’entreprise français, un des fils de Francis Bouygues. Il est le président-directeur général du groupe Bouygues depuis 1989. Il est le benjamin des quatre enfants de Francis et Monique Bouygues.

Il entre dans le groupe Bouygues en 1974 en qualité de conducteur de travaux, avant d’exercer des fonctions à la direction commerciale de l’entreprise. En 1978, il fonde la société Maison Bouygues, spécialisée dans la vente de maisons individuelles sur catalogue. En 1982, il devient administrateur de Bouygues. En 1984, il participe à l’acquisition de la société de distribution d’eau SAUR. En 1987, il est nommé vice-président de Bouygues. Il a également participé au chantier du forum des Halles.

Alors que tout le monde attendait le fils aîné, Nicolas Bouygues, ingénieur de l’École centrale Paris (comme le père Francis Bouygues et le grand-père Georges Bouygues) c’est Martin, moins diplômé (de niveau baccalauréat) mais présentant des facultés d’adaptation et au relationnel plus facile, qui obtient, le 5 septembre 1989, le poste de PDG de l’entreprise. Âgé de 37 ans, Martin Bouygues devient ainsi le plus jeune PDG du CAC 40.

Dans les années 1990, Martin Bouygues développe les activités du groupe autour de trois pôles, la communication (TF1, LCI), la construction et les télécoms, notamment à l’international.

Dans les années 2000, il décide de renforcer les participations du groupe dans ces secteurs stratégiques, via ses filiales Bouygues Telecom et Colas.

Il prend aussi des décisions de gestion stratégiques difficiles, comme, entre autres, le refus des conditions d’attribution de la licence UMTS en 2001 ou le rapprochement avec Alstom, société spécialisée dans le secteur des transports, et de la production d’énergie, en 2006.

D’après le classement de Challenges, il est le 9e patron le plus performant du CAC 40 en 2014. En 2013, il figure 39e au classement des salaires des patrons du CAC 40. Il représente avec son frère Olivier la 24e fortune de France avec 2,6 milliards d’euros en 2013.

Il a reçu entre autres des distinctions comme celui d’Officier de l’Ordre national du Mérite (chevalier du 29 décembre 1993), Officier de la Légion d’honneur (13 juillet 2010) (chevalier du 28 juin 2002), Grand officier de l’Ordre national (Côte d’Ivoire) en janvier 2012),
Membre du Club des Cent.

Son travail, sa rigueur face aux épreuves et dans ses décisions ont su faire de lui cet homme d’affaires à succès que nous connaissons tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom s'il vous plaît